Jan 20 2017

L’avenir de nos enfants: cette inconnue

Nos petits bébés grandissent vite. Ils commencent à marcher , à parler puis se retrouvent sur le chemin de l’école.

Au départ, on est en extase devant leur entrée à la petite école. Mais ils avancent à une vitesse à l’école qu’un jour ils se retrouvent au collège.

Cette étape est un grand changement.Elle entraîne vers le choix d’un avenir professionnel.

Rodins Thinker surrounded by question marks - Doubts and insecurities concept

Nos enfants sont encore petits pour choisir leur avenir.Moi je pense qu’ils ont encore le temps de réfléchir de changer d’idée. Mais souvent lors de discussions avec d’autres parents , beaucoup sont là à leur dicter leur avenir.

Vous savez les fameuses phrases : « Plus tard , tu seras docteur mon fils. »

Et les enfants sont incapables de dire à leur parent , que non,  peut-être pas car ils ne veulent pas les décevoir.

Ces phrases paraissent anodines et les parents ne pensent pas faire du mal avec mais ces phrases mettent une certaines pression sur nos enfants. Elles leur imposent leur avenir.

L’enfant qui n’atteindra pas ce choix dicté :   » comment se sentira-t -il? « 

De plus , j’ai rarement entendu de la bouche d’un parent que leur enfant fera un métier manuel. La plupart des métiers énoncés sont des métiers à fort diplôme qui mène vers une grande carrière avec de gros salaires. Je comprends qu’on veuille le maximum , une belle vie , un bel avenir pour nos enfants . Mais ne pas énoncer de métier manuel , relance cette vision que certaines personnes ont des métiers manuels. Beaucoup pensent que ces métiers sont pour des personnes moins intelligentes , pas très douées , pas travailleuses.

Je trouve cela triste de créer cette différence entre les métiers. Il n’y a pas de sous métier. Je pense que nos enfants ont le droit de choisir selon leurs envies, leurs passions . Si notre enfant est passionné par la gastronomie et adore cuisiner pourquoi l’envoyer dans une branche pour faire médecin. Il fera surement un excellent chef cuisiner. Et surtout il sera heureux de ce qu’il exécutera chaque jour.

En tant que parent , nous souhaitons le meilleur pour nos enfants mais des fois nous oublions qu’il faut qu’avant tout nos enfants soient heureux.

Petits, ils ont des idées loufoques de rêve de métier , souvent ils nous font rire mais pour eux c’est un réel désir et j’adore voir briller leurs yeux quand ils en parlent.

Chez nous , Mister K aimerait être footballeur et cuisinier. Miss o elle voudrait être chanteuse et styliste.

Dans deux ans , ces choix auront peut-être évolué en fonction de la découverte de nouveaux métiers et de nouvelles passions. Je les laisse rêver de leur futur , voir leurs yeux briller quand ils en parlent.

Quand on s’approchera d’un réel choix d’orientation , j’aimerais leur faire découvrir le métier qu’ils ont choisi de plus prés. Il existe le stage de 3 ème qui leur permettra de se retrouver en immersion avec des professionnels. Mais c’est vrai que si je peux leur faire découvrir de plus près le métier qu’ils voudraient exercer plus tard , je le ferai.

Quand j’étais petite je voulais être avocat , puis sage-femme. Mes parents ne m’ont jamais forcé à faire une voie plus qu’une autre. Ils m’ont aidé à découvrir les métiers qui nous entourent , m’ont entouré lorsqu’il a fallu écrire mes choix d’orientation sans jamais me juger.

Je veux faire pareille avec mes enfants , les épauler dans leur choix sans jamais leur imposer les miens.

Et vous, avez-vous suivi votre rêve ? Vos enfants ont-ils déjà choisi métier dont il rêve?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Animated Social Media Icons by Acurax Wordpress Development Company