Derrière l’écran…

Les écrans sont partout. Ils nous entourent tous les jours. J’ai connu Internet et les « réseaux sociaux  » de mon époque, j’avais 21 ans.

Et oui , avant les recherches pour l’école , c’était à la bibliothèque , rechercher un numéro c’était sur le Minitel.

Peut-être que pour certaine personne qui me suive ce mot Minitel est totalement inconnu ?

La première fois que j’ai eu mon ordinateur avec sa connexion internet , j’étais un peu perdue. Cela avait l’air compliqué tout ça , tout nouveau.

Puis je me suis mise « à la mode ». Oui car au final , je vivais bien sans internet à cette époque. Si on l’a installé , c’était surtout pour faire comme tout le monde. J’étais trop fière de pouvoir dire à mes amies : »C’est bon j’ai internet , je vais installer Messenger on va pouvoir discuter le soir ».

Ah ce fameux Messenger , on pouvais passer des heures à discuter.Et ce fameux bruit quand tu recevais un message.

Cela m’a aussi permis de faire des rencontres. Et pas n’importe laquelle, celle de mon chéri : Mister S. Et oui nous nous sommes tout d’abord rencontrés sur un tchat puis nous avons longtemps discuté sur Messenger.

reseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont vraiment à double tranchant:

Il y a le côté rencontre.

Je pense que les réseaux permettent de s’ouvrir aux autres. Etre moins timide. J’ai surement réussi à aborder des hommes que je n’aurais surement pas abordé dans la rue , ni même lors d’une soirée. Au pire des cas , si ils ne voulaient pas discuter avec moi et qu’ils me rembarraient. Ce n’était pas grave , je ne les croiserais jamais dans la rue.

Cela nous permet également de parler et discuter avec des personnes dans le monde entier. Rencontrer des gens de différents horizons. J’ai eu la chance de faire des belles rencontres , des personnes que je peux suivre sur les réseaux sociaux. On commente nos actualités, on discute. Peut-être que ces personnes , je ne les rencontrais jamais, mais c’est pas grave. J’aime beaucoup discuter avec elles.

Le souci avec les réseaux sociaux c’est: est-ce que l’on ne se fait pas une fausse image de notre correspondant?

Cela m’est arrivé d’être déçue en rencontrant la personne avec qui je parlais sur les réseaux sociaux. Je m’étais peut-être fait une image idéale de cette personne et du coup elle ne correspondait pas à ce que j’avais imaginé. Cela a entraîné en moi une déception.

Est-ce que certaines rencontres internet , ne doivent-elles pas rester que sur internet ? Sont-elles peut-être vouées a l’échec en dehors ?

Du coup , forcément , ma perception de cette personne a changé et notre lien sur les réseaux aussi.

Mais , il y a aussi les personnes qui sont identiques. On a l’impression de les connaitre depuis toujours avec nos discutions derrière l’écran. Et le jour, où tu la rencontres : elle est pareille. Et c’est une rencontre magique.

Mais comment distinguer les personnes qui doivent rester derrière l’écran de celle qui faut qu’on découvre en vrai?

Les réseaux sont aussi très additifs :

Avant de créer mes comptes, je m’en passais très bien mais maintenant je les consulte tous les jours. J’aime parcourir les réseaux à l’affût d’articles présentant des nouveautés mais aussi avoir des nouvelles de personnes que je ne vois plus. Tout cela par curiosité de savoir ce qu’elles deviennent.A l’heure actuelle , je ne vivrais pas sans internet et les réseaux. Oui pas de soucis , je m’en passe bien pour un weekend , une semaine mais pour tout le temps, je ne pense pas.

Les réseaux peuvent faire du mal:

Est-ce que les réseaux n’engendrent pas de la jalousie ?

Ce sentiment de jalousie , un sentiment humain , qui peut parfois blesser.Car derrière l’écran, les personnes ne se rendent pas compte de l’impact de leurs mots sur la personne qui va les lire. Cela leur permet de critiquer sans être inquiéter. Leur intérêt, je ne le comprendrais jamais.

Est-ce que le faite de se cacher derrière l’écran , n’est pas de la lâcheté d’un côté ?

Les réseaux permettent de belles découvertes:

Je suis contente de surfer sur les réseaux car grâce à certain partage , j ‘ai découvert de nouveaux produits.Mais aussi des créatrices que je n’aurais peut-être pas découvertes sur Internet classiquement.

Le monde évolue rapidement, et mes enfants me feront surement découvrir des nouveaux réseaux sociaux dans dix ans.

Notre Facebook sera devenu aussi obsolète que mon minitel lol

Alors on se retrouve dans 10 ans pour en reparler ? vous serez là?

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.