Quand il faut y aller…….il faut y aller

Cette semaine a marqué un grand pas pour cette fin d’année…

…..Ma reprise du travail……

On est lundi 30 novembre 2015 , mon réveil sonne. Il faut se lever et préparer tout le monde. Cela me fait bizarre car avant le matin oui je me levais mais je prenais mon temps. Là, il va falloir accélérer.

Pas le choix il faut retourner au travail.

Mon travail me plaît. J’aime ce que je fais. Je m’ennuie jamais au travail. L’ambiance est maintenant agréable donc tout cela motive pour aller travailler. Mais c’est le trajet pour y aller et revenir qui est trop long.J’ai l’impression de passer ma journée dans les transports. Je cours non stop pour avoir mon train car sinon il faut attendre longtemps pour en avoir un autre. Mes horaires sont variables mais les jours où je finis tôt , le temps que je rentre on est déjà le soir. Et c’est ça qui m’énerve. Je ne vois plus beaucoup mes enfants. J’en profite un max même si c’est pour 30 minutes ou 1 heure le soir. Le weekend , on est en mode dans notre bulle car j’ai besoin d’être avec eux pour me recharger pour la nouvelle semaine qui arrive.

Beaucoup de personnes m’on demandé mais pourquoi tu n’as pas pris un congé parental.C’est vrai j’y ai pensé mais plusieurs raisons ont fait ce choix :

  • Tout d ‘abord, j aurais forcément dû prendre un congé de 3 ans car ma super nounou ( je vous en parlerai  prochainement) ne pouvait pas me garder sa place que jusqu’à la fin de cette année. Je ne voulais pas louper cette place car elle est fabuleuse avec les enfants. Je pars l’esprit tranquille au boulot. Et ça ce n’est pas négligeable. Cela fait un poids en moins à penser.
  • J’aime mes enfants mais je sais pas si j’aurais la force pour rester avec eux toute a journée ,toute l’année. Non stop. Pouvoir vraiment en profiter avec joie tout le temps. J’ai peur de ne pas prendre de plaisir à rester avec eux toute la journée. J ‘aime leur proposer des activités , des sorties mais le faire tous les jours. Je ne sais pas si j’en serais capable. Mister D a besoin de quelqu’un pour l’éveiller la journée. Je suis tellement heureuse de le voir le soir en rentrant que j ‘ai envie de faire plein de choses avec lui et avec eux.
  • Je sais pas si j’aurais réussi à concilier ma vie de maman et de femme en restant à la maison.Vous allez me dire que beaucoup de femmes y arrivent.Mais moi je ne suis pas sure.
  • Durant mon congé maternité , vers la fin , quand je mettais Mister D a la sieste. J’avais tendance à m’ennuyer. Oui bien sure il y avait la lessive , le linge à plier , le ménage à faire et ranger toute la maison. Mais justement j’avais l’impression de faire que ça.
  • Et le dernier point , c’est le côté financier. Mister S étant en intérim. Je ne peux pas me permettre de ne pas travailler à temps plein.

Reprendre le travail me permet de retrouver un équilibre. Mes enfants me manquent la journée et je fais tout pour rentrer au plus vite prés d’eux. Je franchis la porte et je ressens une dose de joie, de bonheur qui m’envahie. Je prends du coup plein de plaisir à faire avec eux leur devoir , à écouter tous les détails de leurs péripéties à l’école.

J’aimerais travailler plus près de chez moi pour être encore plus rapidement dans ma maison au près des miens mais pour l’instant cela n’est pas possible. Je dis pas qu’un jour ça ne sera pas le cas.

Maintenant on doit retrouver une nouvelle organisation : un nouveau rythme.

Cela ne va pas être facile pour Mister S qui s’était habitué à que tout soit fait. Mais je suis plutôt fier de lui car cette semaine il a réussi à s’organiser et à prévoir à l’avance.

On verra si cela tient sur la durée lol

Mister K a eu beaucoup de mal à me voir partir le matin. Il ne voulait pas que je parte au travail. J’ai essayé d’en parler avec lui pour comprendre ses craintes mais Mister K a beaucoup de mal à exprimer ses sentiments. J’ai compris qu’il avait peur pour moi. Donc je pense que c’est le contrecoup de ce qu’on a vécu au Stade de France. Il est suivi à l’école par un organisme qui s’appelle le RASED , pour l’aider à exprimer ses sentiments et à avoir confiance en lui. Je l’ai mise au courant de la situation afin qu’elle puisse l’aider.Voir Mister K triste avec des larmes , me fait mal au cœur .Mais je dois partir au travail.

Je comprends ce qui ressent. Le premier jour pour moi a été angoissant.En plus, je n’ai pas eu de chance. J’ai repris le jour de la COP 21. Donc les transports étaient pleins. Je me suis retrouvée dans un RER bondé avec toute cette foule autour de moi. Le seul moyen de me calmer , c’était d’écouter de la musique à fond. Cela m’a apaisé. Je sais que cela ne sert à rien mais je zieutais tout le monde autour de moi. Puis les jours suivants , j’étais beaucoup plus détendue.  Je pense que vu comment j’étais fatiguée, mon cerveau n’avait même plus la force de réfléchir lol

Au fur et à mesure de la semaine , nous avons pris nos marques.Les enfants ont repris un nouveau rythme. Mister D adore aller chez sa nounou adorée. Mister K a commencé à s’habituer à mon absence.Nous sommes très heureux de nous retrouver chaque soir tous ensemble.

Et vous , Avez-vous pris un congé parental après la naissance de vos enfants ? Pourquoi ? 

(2 commentaires)

  1. Tu pourrais être maman au foyer 🙂

    Tu pense que tu peux pas car tu as l’habitude de travailler moi c’est le contraire de toi 😛

    1. c’est vrai tu as raison.Je me dis si on a un jour un autre enfant je reflechirai plus à ce choix.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency