Parentalité Affirmée : Qu’est-ce que c’est ?

Etre parent : ce n’est pas facile tous les jours . Nous sommes souvent jugés sur nos façons de faire.

Nous ne trouvons pas toujours la façon la plus adaptée pour résoudre nos problèmes.

Nous sommes loin d’être des parents PARFAITS.

D’ailleurs , qui ose dire qu’il est parfait.

Nous devons faire des choix dans des situations qui ne sont pas toujours faciles .

Et si un livre pouvait nous aider , nous aiguiller :

parentalité affirmée positive livre charlotte uvira

Parentalité Affirmée et si le capitaine du navire familial, c’était vous ? un livre de Charlotte Uvira

Qui est Charlotte Uvira ?

Charlotte Uvira est une maman de deux enfants. Elle est formatrice et coach spécialisée dans l’éducation positive et relationnelle .

Elle aide des familles à résoudre des conflits en réflechissants à pourquoi on y est arrivé et comment le résoudre.

Qu’est-ce que la parentalité affirmée ?

Le terme parentalité désigne la fonction de parent , de père , de mère : l’ensemble des relations entre parents et enfants.

La parentalité affirmée ou éducation bienveillante est une approche éducative qui vise à utiliser l’écoute , le respect , l’accompagnement afin d’éduquer notre enfant.

Quels sont les principes de cette éducation ?

Cette forme d’éducation ne prône en aucun cas le laxisme.

Elle aide les parents à comprendre et à anticiper les réactions de leurs enfants.

La parentalité positive met en avant des principes simples :

  • reconnaître l’enfant en tant que personne à part entière
  • l’amour
  • fixer un cadre et des règles de vie
  • autonomie
  • zéro violence

Ces principes vont permettre à l’enfant de développer son autonomie et donc sa confiance en soi.

Mais tout cela ne sera pas que bénéfique à votre enfant mais également à vous Parent.

Cette éducation passe par le bien être de tous et pour l’acquérir c’est ensemble que vous allez y arriver.

Notre avis sur ce livre :

J’ai beaucoup aimé ce livre car l’auteur nous partage son expérience car avant de pratiquer la parentalité positive elle était aussi perdue que nous tous.

J’aime bien toutes les références qu’elle donne sur sa vie.

J’ai eu l’impression de me voir. Et cela m’a permis de réfléchir.

Attention , l’auteur ne fait en aucun cas culpabiliser le lecteur car d’un côté si on a ce livre dans les mains c’est qu’on déjà décidé de changer notre façon de faire pour le bonheur de tous.

Je ne me suis jamais sentie jugée en le lisant.

L’auteur aime faire des comparaisons afin de nous expliquer les fondements de la parentalité affirmée .

La grande comparaison est celle du NAVIRE.

Nous devons faire avancer notre navire familial .

Elle nous explique tout au long de ce livre comment devenir un parent P.H.A.R.E :

Positif, Humble , Affirmé, Responsable, Empathique.

j’ai vraiment appris beaucoup de choses au travers de ce livre. Je comprends mieux mes enfants. L’auteur nous donne plein d’astuces que je vais mettre en place afin de favoriser la communication entre les membres de ma famille mais également aider au bien être de tous.

Par exemple , l’auteur propose de mettre en place une réunion chaque semaine afin d’échanger ensemble sur les choses qui nous chagrinent. On va pouvoir mettre en place en discutant ensemble comment faire pour faire évoluer les choses.

Mais également les minutes « canard » , pendant 20 minutes tous les soirs chacun range , nettoie la maison . Pas forcément quelque chose qu’il a sorti. C’est ensemble et tout le monde participe.

Toutes ces astuces permettent de former une FAMILLE qui s’entraide et que chacun participe à son échelle au bien-être de celle-ci.

J’ai également bien aimé lorsque l’auteur parle de crise du Terrible Two.

Elle explique que cette crise n’est qu’une invention.

En faîte l’enfant en demande d’autonomie ne peut pas exprimer librement cela car sans le faire exprès par notre manque de temps , notre organisation , nous ne lui laissons pas l’occasion d’exprimer et d’essayer de le faire seul.

Et c’est vrai .

J’ai envie que mon fils mette ses chaussures tout seul mais le matin j’ai tout chronométré : l’heure du petit déjeuner , habillement , départ et on ne eut pas arriver en retard car après direction le travail . Alors du coup , quand il veut mettre ses chaussures je le laisse faire puis même pas au bout d’une minute je lui demande s’il a besoin d’aide mais en fait il ne souhaite pas mon aide c’est plutôt moi qui souhaite faire vite pour partir à l’heure.

Cela le frustre et des crises arrivent .

Dès que je le vois faire quelque chose, je ne lui laisse pas le temps d’essayer tranquillement : d’échouer et de recommencer . J’ai l’impression qui ne peut pas faire alors je cours à sa rescousse en pensant faire bien car j’ai peur que son échec le démoralise. Mais en faite en venant l’aider sans demande de sa part ( sauf quelque chose de dangereux) , je lui renvoie le message qui n’est pas capable .

Le TERRIBLE TWO n’est qu’une invention : c’est juste une DEMANDE d’AUTONOMIE.

Ce livre m’a permis de comprendre mes enfants . Il m’aide à avoir une autre vision de la façon dont je souhaite les éduquer.

Nous Forgeons les ADULTES de DEMAIN : MAINTENANT.

Tout au long de ce livre j’ai appris , appris sur moi même sur ma façon de faire .

Je ressorts plus forte à la fin de cette lecture .

Je sais que nous avons maintenant les bases pour faire grandir notre famille .A nous maintenant de les appliquer même si comme dit l’auteur ce ne sera pas facile au début de faire changer notre navire de direction mais ce sera tellement bénéfique pour tout le monde au bout.

Alors je dis OUI à l’éducation POSITIVE et AFFIRMEE .

Si vous souhaitez lire ce livre il est disponible en librairie ou su internet au prix de 19.90 euros.

Que pensez-vous de ce type d’éducation ? La pratiquez-vous au sein de votre famille ?

 

VOUS AIMEREZ

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Maman Geek on 10 janvier 2019 at 10 h 05 min
    • Répondre

    Ah, je suis d’accord avec l’auteur, le terrible two, ça existe pas, et je trouve ça péjoratif de dire ça d’un enfant. Ici on ne connait pas non plus de grosses crises, mais je me permettrais pas de mettre mon fils dans une case « terrible two » ou même ma fille. Je trouve que c’est trop facile, et je préfère me dire qu’il a besoin d’aide, de dire quelque chose que de l’enfermé dans un jugement. On met déjà assez d’étiquettes sur nos enfants, on provoque nous mêmes ces crises en les enfermant dans ce qu’on pense qu’il sont sans les laisser eux même choisir ce qu’ils veulent être…

    Je lis pas de livre sur l’éducation, car je préfère le feeling, mais ça donne envie de lire celui ci !!

    Merci ! =)

    • Emilie on 10 janvier 2019 at 10 h 07 min
    • Répondre

    Je pense que je vais me procurer le livre.. Merci pour cette présentation

  1. Merci pour cette belle découverte

  2. Merci pour cet article et pour cette découverte il est vrai que nous, parents, créons, de part notre stress de vie, des frustrations à nos enfants. Et la société a vite fait de trouver des termes « péjoratifs ».
    Au final c’est comme pour les caprices que ferai soit disant un bébé. Comment un si petit être dont le cerveau n’est pas complètement mature pourrai faire de telles choses ? « Je te laisse pleurer tu comprendras » mais comprendre quoi ? Alors que nous ne laissons pas un adulte pleurer quand il est triste ou subit un choc ?!
    L’éducation est difficile mais il est temps que cette société arrête de vouloir faire rentrer nos enfants dans des cases

    • Famille dysfferente , famille heureuse on 10 janvier 2019 at 11 h 10 min
    • Répondre

    Merci , je ne connaissais pas ce livre et oui nous sommes le capitaine du navire mais notre société actuelle fait que nous ne prenons pas en compte les besoins , envies de nos enfants . C’est toujours dépêche toi , on va être en retard etc ….
    C’est à nous de faire tous ces changements !!!

  3. Ton article m’a rendu curieuse, merci

  4. Je ne connais pas ce livre, mais l’idée que chaque membre d’une famille doit être considérée à sa juste valeur est bien sûr primordiale.

  5. merci pour cette présentation ,je ne le connaissais pas.
    je n’aime pas parler de parentalité bienveillante du coup j’aime le terme de parentalité affirmée !

  6. Je ne connaissais pas ce livre, merci!

  7. Ah, et bien je crois que ce livre va devenir locataire de ma bibliothèque ! Merci pour cette découverte 😉

  8. Ça peux me permettre de restructurer le foyer. Je vais voir.

    • Maloli-Rose family on 10 janvier 2019 at 21 h 58 min
    • Répondre

    Merci pour cette découverte, j’avoue qu’entendre sans cesse parler d’éducation bienveillante et surtout que les personnes qui en parlent passent leur temps a te dire qu’en gros t’es un mauvais parent si tu fais pas pareil ça me gonfle grave, et j’ai vraiment l’impression que c’est plus un effet de mode, et de vouloir bien se montrer qu’autre chose. Mais là je t’avoue que ton article je ne le perçois pas du tout comme ça et il me donne vraiment envie de lire ce livre. Je rêve d’avoir une famille où ça ne cri jamais, ou tout le monde s’entend bien et où le bonheur reigne en maître . Alors pourquoi pas après tout .

  9. Très intéressant cela donne envie d’en savoir plus. Merci pour ce partage.

  10. Je ne suis pas très livres sur la parentalité… les trouvant souvent très culpabilisants: si tu ne fais ça comme ça, tu es un mauvais parent! Mais, celui que tu nous présentes là ne semble pas être dans ce cas… ma curiosité est titillée!

  11. j’adore ce sujet, et franchement tu m’as donné envie d’aller lire ce livre. Merci

    • Alex on 12 janvier 2019 at 14 h 39 min
    • Répondre

    Coucou merci pour ta présentation, je me lis pas ce genre de livres en général, je sais pas quel type d’éducation je donne à mes enfants, celle qui me correspond en tout cas, en faisant au mieux sans chercher à entrer dans un moule et ça me va même si c’est totalement imparfait. Je n’aime pas quand on cherche à mettre des noms sur tel ou tel type d’éducation.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Animated Social Media Icons by Acurax Wordpress Development Company